Comptes rendu de séances

Réflexion collective sur la séquence du premier semestre 2017 (17/12/2016)

Pensons le Matin vous invite le samedi 17 à partir de 9h30, à une matinale spéciale, pour faire un point de réflexion collective sur la séquence du premier semestre 2017, suivi d’un débat sur le rapport de Pensons Le Matin à l’image, au web et à la création et diffusion vidéo. Le tout en toute convivialité (café, viennoiseries…) au Théâtre de la Mer ! Le premier semestre 2017 sera une période électorale présidentielle puis législative, probablement marquée par des thèmes sécuritaires qui ne sont pas vraiment notre tasse de thé. Nous réfléchissons à organiser nos matinales du premier semestre autour des questions concrètes du renforcement des inégalités sur le territoire du [...]

Jeunesse, le plus bel âge de la ville ! (19/11/2016)

Une matinée pour questionner les jeunesses dans la ville, et d’abord leur donner la parole ! Entre désir de s’installer et désir de brûler sa vie, pour ses habitants qui ne sont pas encore adultes ou à peine, la ville devient un espace à occuper pour arracher son autonomie, transgresser ou inventer sa manière d’habiter la Cité, et « faire » ce qu’il nous manque. Alors quelle place la ville donne à ses jeunesses, et surtout quelle place prennent-elles ? Des Tables de la Plaine à Nuit Debout, des Flamants à Saint-Mauront, de la [...]

Utopies citoyennes, balade urbaine à Marseille (22/10/2016)

Une balade urbaine avec Nicolas Mémain RV aux Tables de la Plaine Intervenant : Nicolas Mémain, artiste-marcheur et montreur d’ours A sa manière, Pensons le Matin a souhaité faire écho au mois consacré à Marseille au géographe Roncayolo et à ses longues pratiques de balade urbaine, tant celles décrites dans le livre « Le géographe dans sa ville » que celles en hommage à son amour de Marseille : « dans les pas de Roncayolo » A Marseille, des citoyens se mêlent de transformer la ville en construisant ensemble des histoires et des lieux, [...]

L’espace public, quel genre ? (24/9/2016)

Les femmes dans la ville et l’espace public. Dans la mesure où la thématique du genre n’est pas familière des politiques publiques, envisager la ville à travers ce prisme constitue un pas de côté. Les travaux de Yves Raibaud (2015) sur l’agglomération bordelaise tendent à montrer comment « la ville est fabriquée par des hommes et pour les hommes ». Qu’en est-il des rapports sexués dans les processus de conception, d’aménagement, d’usage et de pratique des espaces publics urbains ? Quels rapports de domination, voire de coercition, sont observables ? Est-il possible de porter [...]

La démocratie paysanne (25/6/2016)

Pour une agriculture urbaine à Marseille. Après un accueil petit-déjeuner, la séance s’est déroulée en plein air autour du livre de Joëlle Zask : « La démocratie aux champs ». Joëlle Zask a développé trois notions clés, inter-reliées : – cultiver la terre, au sens de travailler la terre en prenant soin d’elle, sans recourir à la chimie pour intensifier la production et échapper aux aléas naturels, ni se référer à une vision « puriste » de l’écologie ; – se cultiver ; – et créer une culture commune. Le point de départ théorique était de comprendre [...]

Marseille et son cinéma (28/5/2016)

Etat des lieux de la diffusion du cinéma et des films d’auteurs à Marseille. Cela est devenu un lieu commun : les films classés Art et Essai sont mal diffusés dans les cinéma de Marseille , et il faut souvent aller à Aix-en-Provence pour voir ceux qui ne sont pas proposés. Ou bien attendre que le MUCEM organise des « séances de rattrapage » pendant l’été … Cette séance de Pensons le Matin a été en partie consacrée à l’exploration des raisons, locales et nationales, de cette distribution réduite des films d’auteurs, et plus généralement de [...]

Ce que parler veut dire… (23/4/2016)

Quelle réalité produite par les mots ? A propos de la décennie 1980 qu’ils qualifient de cauchemardesque, plusieurs auteurs ont analysé la progressive dissémination d’un vocabulaire politiquement correct pour désigner des situations socialement problématiques : le « SDF » remplace le clochard, les femmes de ménage se transforment en « techniciennes de surface » et les ouvriers disparaissent du vocabulaire du parti socialiste… Puis, pendant la décennie 1990, d’autres sociologues ont étudié la propagation du vocabulaire du management dans les modes de pensée de l’urbanisme, de la culture (« la cité par projet ») [...]

Une AG pas comme les autres ! (19/3/2016)

Venez prendre votre part à ce débat…. L’Assemblée générale est le moment où les adhérents peuvent ensemble redéfinir quelles pourraient être les lignes de route à venir de Pensons Le Matin, préciser son mode de fonctionnement, et élire la nouvelle Collégiale. La Collégiale (actuelle) vous propose donc les pistes suivantes : • approfondir, dans le contexte de l’aire métropolitaine, les questions d’inégalités sociales, de ségrégations sociales et culturelles, de la culture dans la ville, des actions citoyennes et des limites de l’action politique institutionnelle. • traiter ces sujets moins sous l’angle du constat que [...]

C’est quoi « agir » ? (27/2/2016)

L’actualité de la pensée marxiste, avec le philosophe Gérard Bensussan Ce débat visait à susciter une discussion et un exercice de réflexion en commun avec le philosophe Gérard Bensussan, auteur du livre « Marx le sortant »1, sur l’actualité de la pensée marxiste et sur la question : qu’est-ce qu’est agir ? Cette question traverse depuis quelques mois les débats de Pensons Le Matin, qui souhaite développer ce moment d’échanges et d’aller-et-retour entre les participants sur les questionnements suivants : 1/ Loin de faire une conférence philosophique, il s’agissait de discuter avec Gérard Bensussan [...]

Psychanalysons Marseille (23/1/2016)

Les imaginaires de Marseille… Les représentations imaginaires de Marseille ne sont pas consensuelles. Les élites valorisent la ville-monde : entre ouverture métropolitaine et sociabilité de villages. Les minots des quartiers nord slament et rappent la vie des « quartiers ». Les bourgeois des quartiers sud vantent les plaisirs nautiques et les mouillages à l’écart des plages du Prado. Les classes moyennes du centre-ville sont sensibles à la mixité et au brassage. D’autres tiennent à rappeler qu’il s’agit d’une ville populaire où « le peuple » se rencontre au détour de la Canebière ou de la Capelette… A travers la [...]